Said Chourar

Le poème du nouveau Napoléon


 
Je suis parti dans ma guerre
Contre le dictateur de Libye
Je ne pouvais ne pas le faire
Car c’est l’affront que je subis
 
J’ai défendu mon ami Benali
Et Hosni ce fossile pharaonique
Ma stratégie a réalisé un repli
Je devais changer ma politique
 
Grâce au stupide bon Abdeljalil
J’exportais les soucis des Français
Kadhafi cet illustre grand débile
Redorait notre blason déclassé
 
Nous avons créé  ces despotes
Que nous avons bien imposés
Ils furent des têtes bien idiotes
En milliards, ils nous ont arrosés
 
Ma prochaine guerre est en Syrie
Et je ferais tout pour la réussir
Bachar reste une loque pourrie
Et je me dois de le faire partir
 
Mon bon rêve n’aura bien de fin
Que si la France reprend l’Algérie
Le Français n’aura plus bien faim
Avec ces riches greniers repris
 
Napoléon rougira bien devant moi
Car mes conquêtes sont totales
Tous les grands resteront en émoi
Face à mon combat contre le Mal
 
Chourar  Saïd

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Said Chourar.
Published on e-Stories.org on 05.09.2011.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Pensamentos" (Poems)

Other works from Said Chourar

Did you like it?
Please have a look at:

Acrostiche pour Salma - Said Chourar (Amor e Romance)
Poppies - Inge Hornisch (Pensamentos)
Love - Christina Dittwald (Emoções)