Said Chourar

Poème aux rois

 
 
Il était une fois un royaume si riche et magnifique
Où vivait une famille dans des toilettes publiques
En chantant chaque jour : «  Vive notre Seigneur »
 
Les pauvres enfants vivaient dans ce lieu maudit
Le royaume leur disait que le rêve était interdit
Et le plus petit d’entre eux montrait sa douceur
 
Le père de famille était malade et tout bien pâle
Sa pauvre femme désarmée face à tout ce mal
Tout le monde partageait ce lieu aux viles odeurs
 
El Jazzera, cette chaine de la honte et de la haine
Travaillait à son audimat en étalant  leurs peines
Cette chaine qui mettra  l’islamisme à l’honneur
 
Le responsable marocain des droits se révolte
Celui de la ville des toilettes voit toute sa récolte
Et les trois larrons jouissaient face à cette douleur
 
Le roi  lèvera des armées pour mener ses guerres
Mais il se gardera bien de le faire contre la misère
La pauvreté de nos frères fait toute sa grandeur
 
Dans un royaume où les toilettes sont une adresse
Le peuple ne peut vivre que de faim et de détresse
C’est bien cela l’invention de ce Grand Commandeur


Chourar Said
 
 

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Said Chourar.
Published on e-Stories.org on 26.08.2011.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Política & Sociedade" (Poems)

Other works from Said Chourar

Did you like it?
Please have a look at:

Acrostiche pour Rabiaa - Said Chourar (Amor e Romance)
Love - Christina Dittwald (Emoções)