Farhya Djama

Un amour ancien


UN AMOUR ANCIEN
 

 

 

 
Hier, alors que j’étais allée payer ma facture d’eau, je me suis tout d’un coup retrouvée 20 ans en arrière. En entrant dans cette agence, je me suis retrouvée nez à nez avec un homme que j’avais aimé et qui m’avait aimé, un peu trop à mon goût à l’époque. Ensuite nous nous sommes retrouvés ensemble devant la caisse. Il m’avait tendu la main pour me dire bonjour. Nous ne nous sommes plus parlé. J’étais débout devant lui, dans cette file d’attente qui se forme toujours devant les guichets en début de mois. Je sentais son regard sur mon coup et je sentais ses yeux transpercer cette partie de mon corps. Peut-être étais-ce mon imagination, peut-être ne me regardait-il même pas.  Le silence s’était fait autour de nous comme si toutes les personnes autour de nous  étaient au courant et nous observaient, se demandant comment ces deux personnes allaient créer un pont entre le passé et le présent, et deviser tout simplement comme deux amis.
 

 
Mais nous n’étions pas amis. Je l’avais abandonné lâchement après lui avoir fait miroiter une vie à deux.  Nous nous étions perdus de vue pendant vingt ans mais en ce moment je le croisais partout et ma conscience se réveillait à  chacune de ses occasions pour me  rappeler toutes les mauvaises choses que j’avais fait subir à ce garçon.
 

 
Je pensais à tout cela et j’avais l’impression qu’il suivait le cheminement de mes pensées. La file n’avançait pas.  La caissière avait des problèmes d’ordinateur. Nous étions coincés là. Je n’osais bouger de peur de croiser son regard.
 

 
Que pensait-il de moi ? Peut-être ne se rappelait-il plus de moi ? Non, non ce n’était pas le genre de garçons tombeurs qui avait collectionné les cœurs. J’étais sa première copine et la suivante devint sa femme. Ainsi s’arrêta sa vie amoureuse et commença sa vie maritale. C’est ce que j’avais appris sur lui.
 

 
Nous nous étions connus à une époque où j’étais à la recherche d’un copain, parce que j’étais la seule à ne pas en avoir. Il passait et je me servis de lui. Après je fus grisée par les restaurants et les cadeaux qu’il n’arrêterait pas de m’offrir. Ce fut une période de vénalité et de corruption de sentiments. C’était le seul qui ait à en souffrir.  La raison me revint et les copains que j’ai eu par la suite l’ont bien vengé parce ce ne fut que déboires après déboires. Il ne savait pas tout cela. Peut-être le savait-il. Peut-être avait-il souri en me voyant me débattre dans des relations instables ou destructrices, peut-être avait-il ri aux éclats alors que lui se trouvait dans un bonheur conjugal sans nuages et faisait des enfants équilibrés et stables, que j’avais eu plus tard comme élèves.
 

 
J’ai voulu lui parler d’ailleurs de ses enfants et de lui dire à quel point il devait en être fier. Et d’ailleurs que devenait son fils ? Il avait  eu le bac avec Mention très bien. Et sa fille, allait certainement en faire autant.
 
J’avais regardé leur fiche de renseignement. Ils étaient 5 enfants, leur mère était infirmière et leur père, leur père je savais ce qu’il faisait.
 

 
J’ai eu envie de lui parler de tout cela et je me suis arrêtée. Cela servirait à quoi ? A rien.  Autant rester les deux anonymes qui n’ont eu aucun passé commun et qui étaient juste là, dans une file, à attendre une caissière se débattre avec une machine qu’elle ne maîtrisait pas et attendre que cela soit fini, que le flot de gens avance et  que nous puissions chacun continuer son chemin et en espérant ne plus se croiser.
 

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Farhya Djama.
Published on e-Stories.org on 16.11.2010.

 

Comments of our readers (1)

Show all reader comments!

Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Geral" (Short Stories)

Other works from Farhya Djama

Did you like it?
Please have a look at:

scènes de vie - Farhya Djama (Geral)
Pushing It - William Vaudrain (Geral)
Pushing It - William Vaudrain (Geral)