Karl Wiener

L´amour en cachette

 
Selon le poème « Heimliche Liebe » du troubadour
Walther von der Vogelweide (1170-1230),
transcrit du médiéval haut allemand
 
Si tu m’aime, je ne sais pas,
quoi qu’il en soit, je t’aime,
mais tu évites voir à moi,
cela me donne de peine.
C’est une lourde croix pour moi,
et tu pourrais t’en abstenir.
Je ne peux pas supporter
un tel amour sans souffrir.
M’aide, je suis beaucoup chargé.
 
Si ce n’est que pour timidité
que tu ne lèves pas le yeux
pour voir à mon visage
y tu ça fais sans hauteur,
je prends comme signe de faveur,
si tu baisses sur mon pied la vue:
Cela soit ton salut.
 
Quand je regarde toutes les femmes
qui me plaisent aussi,
je peux dire sans outrance
tu es ma femme choisi.
Ils sont nobles et riches
mais aussi pimbêches,
quelques d’eux sont peut-être pas mal,
mais tu es sans tache.
 
Ma femme aimée réfléchis,
si nous sommes plus que des amis.
L’amour est imparfait,
si il n’est pas répondu.
 Il n’est pas bon d’une côté,
doit être en commun
y embrasser les cœurs des deux.
 

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Karl Wiener.
Published on e-Stories.org on 25.11.2007.

 

O autor

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Amor e Romance" (Poems)

Other works from Karl Wiener

Did you like it?
Please have a look at:

Unison - Karl Wiener (Camaradagem)
Feelings...❤️ - Ursula Rischanek (Amor e Romance)
Darkness of a way - Helga Edelsfeld (Pensamentos)