Claire Sarvisé

Volupté

Le soleil était déjà haut dans un ciel d´un bleu pur.. On entendait le cri des mouettes qui suivaient les bâteaux de pêches rentrant au port par cette belle journée d´automne.. Nous devions nous rencontrer sur le port pour le déjeuner. J´avais mis une jupe courte et un blouson en jean comme tu me l´avais demandé ... Il régnait une atmosphére joyeuse et une délicieuse odeur de poisson grillé envahissait l´air frais... J´aimais cette agitation typique de ce coin du port de Barcelona. Ma montre indiquait que j´étais en avance alors je m´assis sur un banc de pierre pour t´attendre.

J´étais perdue dans une douce rêverie, lorsque je sentis un léger frôlement sur mon bras reposant sur l´accoudoir du banc. Je tournais la tête en direction de ce contact sur ma peau et vis deux grands yeux noirs qui me dévisageaient malicieusement. Un adorable petit garcon avec une peau couleur caramel et regorgeant de soleil se tenait lá avec un énorme bouquet de roses rouges dans les bras : "Senorita, senorita.. para Vd.." dit-il d´une belle voix mélodieuse en me déposant l´énorme bouquet dans les bras. Alors que je me levais, il me fit un ravissant sourire et me regarda avec ses beaux yeux pétillants de plaisir puis il partit en courant si vite que, sous l´effet de la surprise, je n´eus pas le temps de réagir. Stupéfaite et ravie, je serrai le bouquet de roses sur mon coeur en regardant le garconnet s´enfuir à toutes enjambées dans la première rue. Je le fixais jusqu´à ce qu´il ne soit plus qu´un point noir à l´horizon. J´appris beaucoup plus tard qu´il était le fils de la "plus gentille fleuriste de Barcelona".

Le léger parfum des roses, l´animation du port provoquée par les pêcheurs et par les touristes curieux qui s´amassaient à l´arrivée des bâteaux, le ciel d´un bleu lumineux, la mer qui scintillait sous le doux soleil d´automne... et moi au milieu de tout ca qui souriait heureuse. Je savais que tu n´étais pas très loin. Je te cherchais du regard parmi la foule car je venais de voir ta moto étincelant sous les rayons du soleil. Mes yeux scrutaient attentivement les alentours puis soudain je te vis, là debout appuyé sur le cordage d´un bâteau. Tu venais de prendre une photo et à ton beau sourire je devinais que tu m´observais depuis un long moment. Tu me gratifias d´un long merveilleux sourire et me fis un clin d´oeil, alors que déjà je courrai vers toi. Tu venais rapidement à ma rencontre et sans un mot nous nous jetâmes dans les bras l´un de l´autre. J´oubliais tout ce qui nous entourait, je chavirais et me laissais porter par la vague d´amour qui nous submergeait. Tu murmurais à présent puis en riant tu m´entrainas vers ta maschine. © csg-01/2007      (à suivre)

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Claire Sarvisé.
Published on e-Stories.org on 06.02.2007.

 

O autor

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Amor e Romance" (Short Stories)

Other works from Claire Sarvisé

Did you like it?
Please have a look at:

ma réponse ... - Claire Sarvisé (Amor e Romance)
Heaven and Hell - Rainer Tiemann (Humor)