Patrice Faubert

Hors-champ littéraire

Je le sais bien
Du style bourgeois, je n'ignore rien
Je n'ai aucun style littéraire
L'on me l'a dit, c'est moins que rien
Je n'en ai rien à faire
Et cela tombe bien
Je n'en veux aucun
Ni cela me flatte, ni cela m'atteint
Car, je suis, de toutes façons, hors-champ littéraire
Je ne fais jamais que m'accoucher
Des obsessions de mes fades pensées
Et c'est quand même moins douloureux
Que l'enfantement de futurs malheureux
Futures elles, futurs eux
Car, en France, une fois sur trois
Et c'est devenu comme une loi
La femme qui accouche
Est la victime de la violence obstétricale
Et sa protestation, on la mouche
Forceps, épisiotomie, comme du fatal
Ou alors
Du hors-sol, du en-dehors
Pour à personne, ne faire du tort
Pour le confort de l'équipe médicale
C'est le plus souvent, la péridurale
Pourtant, là, c'est pour la future chair à profit
Nonobstant, là, c'est pour la future chair à canon
Alors, des profits et des canons
Alors, pour l'avortement, prévoir une torture infinie !
Pollution hospitalière
Pollution des façons de faire
Toute une agression à ciel ouvert
Et ne parlons pas des soins dentaires
Car avant de pouvoir se faire soigner
L'on a largement le temps de crever
TOUT, comme une obsolescence programmée
La désuétude planifiée de logiciels datés
En une mesure de gazage carboné
Pollution numérique, c'est à resignaler
Pire que le trafic aérien, c'est bien noté
Certes
La marchandise veut circuler
Avec hélas, principalement, des transports routiers
Et en France
Encore une triste évidence
Pour le transport fluvial
Celui qui fait, qui ferait, le moins de mal
C'est seulement
Toute une logique du navrant
Deux pour cent
De tout le trafic
De tout le fric
Comme les armes bien françaises
Vendues à des puissances étrangères
Pour contre certains pays, faire la guerre
Pour entretenir les dictatures et les tyrannies
De cette complicité, l'on ne peut faire fi !
Et sur ce podium de la crapulerie
En première position, les Etats-Unis
Puis en médaille d'argent, la Russie
La France, médaille de bronze, horrible orgie
Et d'une horreur l'autre, tous les pays
Tout étant de la compétition
Sport, de l'école à l'université, science, idéologie
Police, armée, religion, tout le monde en apprenti
Vendre le plus possible
Acheter le plus possible
De l'échange le plus possible
Dominer, en résumé, le plus possible
Tout y est comme une médaille
Quoi qu'il en coûte, vaille que vaille
De la peine de mort à petit feu
De la misère à plusieurs, en solo, à deux
Elle est toujours là, la peur
Certes
Avec moins de manifeste qu'en d'autres heures
1793 - 1794, la Terreur
17000 personnes guillotinées en France
16594 personnes identifiées, pas une évidence
Sans compter ceux d'après
Sans compter celles d'après
Puisque cette horreur
De la Révolution bourgeoise française
Jusqu'en 1981, fut encore à l'honneur
Mais il mutile, traumatise, blesse, tue, encore plus, le travail
Dans le monde entier, c'est la boxe incessante du labeur
Et à la société, tout travail est son tueur
Et à côté, Theraphosa blondi, mygale goliath
N'est que de l'échec et pat
La plus grande araignée au monde
Jamais ne gronde, de grande douceur
Jusqu'à 30 cm, la femelle vivant 15 à vingt ans
Et le mâle seulement environ trois ans
Feu le savant ( 1762 - 1833 ) Pierre-André Latreille
Qui en 1804, pour la décrire, n'eut pas son pareil
Vraiment
Que l'être humain, rien n'est plus exaspérant !
 
Patrice Faubert ( 2021 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 03.10.2021.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Política & Sociedade" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Vie et mort des mots - Patrice Faubert (Pensamentos)
Apocalypse now - Heino Suess (Lamento)