Patrice Faubert

Paraphysique des us et coutumes

2,9 pour cent
Du réchauffement climatique
C'est aussi du transport maritime
Toute une activité économique qui déprime
Mais d'un cynisme l'autre
Mais d'une invisibilité l'autre
Sauf quand il s'agit de payer
Là, elle revient vite, la visibilité
Mais
Tout a été
Mais
Tout est
Mais
Tout sera
J'ai été
Je suis
Tu as été
Tu es
La vie humaine
La vie non-humaine
Ne sont pas
Des vies devant soi
Ne sont pas
Des vies derrière soi
Elles sont
Dans chaque nouvel instant
Comme un nouveau mariage
Comme un ancien mariage
Comme un nouveau divorce
Comme un ancien divorce
D'un moment l'autre
D'un monde l'autre
D'une époque l'autre
D'un multivers l'autre
Tout est veuvage
Tout est ravage
Tout est clivage !
Tout est comme un lignage
Tout est comme un cousinage
Tout est comme un voisinage
Ainsi des primates
Semnopithéques
Langurs
Douroucoulis
Gibbons à mains blanches
Singes araignées
Babouins jaunes
Macaques de Barbarie
Lémuriens
Drills
Sapajous
Macaques à queue de lion
Singes-lions
Galagidés
Gorilles des montagnes
Chimpanzés
Et tant d'autres espèces oubliées ou disparues
Avant d'être identifiées, qui l'eût cru ?
Jeu de cartes, aux nombreuses faces inconnues
Tout apparaît, tout disparaît
De l'évolution et de ses pets !
Et surtout
Un jour, l'espèce humaine disparaîtra
Ouf, et bien, en effet, bon débarras
D'ailleurs, la planète Terre y survivra
Espèce qui au vivant
Fit la guerre
Qui à son semblable
Fit la misère
De cette espèce
L'on se désespère
Sauf de feu la période matrilinéaire
Avant
Qu'elle ne devienne guerrière
Avant
Qu'elle ne devienne propriétaire
Du nomadisme au sédentaire
Surpopulation en étatisation
Surpopulation en industrialisation
Finalement
Le plus grand chasseur fut le néandertalien
Bisons, Mammouths, pour nourrir les siens
Et par des températures de moins vingt
Des clans de 13 à 20 personnes, attaquant de grandes proies
Avec une très grande adaptation, poumons, nez, au froid
Planification, répartition
Préparation, communication
Anticipation, puis langage
Ordre ou désordre, mais des temps anciens
L'on sait si peu ou même rien
Voilà pourquoi, rien n'y fait loi !
Et avec les gens
Qui croient tout savoir
L'on s'appauvrit
Et avec les gens
Qui ne croient rien savoir
L'on s'enrichit
Croire tout savoir
C'est justement ne rien savoir
Croire ne rien savoir
C'est justement savoir
Savoir que l'on a pas de savoir !
Avec le relatif de l'absolu
Avec l'absolu du relatif
Fausseté de toute vérité
Vérité de toute fausseté
Et il faut bien doser
Et il faut bien mélanger
Pour pouvoir s'y retrouver
Sans, dans les sophismes, trop s'empêtrer, trop s'égarer !
 
Patrice Faubert ( 2021 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 01.10.2021.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Política & Sociedade" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Parcours du combattant - Patrice Faubert (Filosófico)
My Mirror - Paul Rudolf Uhl (Humor)