Patrice Faubert

Musée des violences policières

Tous les estropiés
De toutes les manifestations
De génération en génération
Tous les matraqués
De toutes les manifestations
De génération en génération
Tous les tués
Tous les gazés
De toutes les manifestations
De génération en génération
Et à propos des gazés
Des gaz incapacitants, moi, pas le dernier
Puis après
Mais cela est fait exprès
Des toux toujours répétées
Des difficultés pour respirer
Des cancers qui vont proliférer
Contre qui, porter plainte ?
Le capital expert en toute feinte
Difficile d'échapper à son étreinte
De manifester
Les gens, il faut les dissuader
Aussi
Les forces de la terreur
Sont là pour terroriser, pour faire peur
Gazage
Matraquage
Estropiage
Nassage
Tuage, carnage
Toutes les gazées
Toutes les estropiées
Toutes les matraquées
Nassées, tuées
De toutes les manifestations
De génération en génération
Lui, moi, toi, eux, elles, c'est donc, selon !
Toute manifestation
Du mécontentement populaire
Gilets jaunes ou autre air
Toute une concentration
Et à propos de concentration
Les premiers camps de concentration
1918, déjà la terreur, fascisme rouge
Tirant sur tout ce qui bouge
Goulag, des monastères de Moscou
Quand tout ce qui s'oppose est déclaré fou
Des prisonnières politiques
Des prisonniers politiques
Conseillistes, anarchistes, les sans parti, des communistes
Certes, aussi des blancs et des tsaristes
Toute une défiance à l'idéologie bolchéviste
Tout goulag
Non, cela n'est pas une blague
Consistant
Y songer est déjà déprimant
Des personnes emprisonnées, l'administrant
Comme la grande terreur stalinienne
Mais déjà sous Lénine, pour que cela advienne
1937/1938
De l'armée rouge, 10.000 officiers
Qui, sur l'ordre de Staline, furent fusillés
Dizaines de milliers de diverses exécutions
La paranoïa organisant sa planification
Et ô farce tragique, beaucoup de fusillés
Qui crièrent, " Vive Staline "
Qui crièrent " Vive le parti communiste  "
Ainsi, pour y remédier
Camions à gaz, pour les esprits, les camisoler
Car, les fusilleurs hésitaient, ainsi, à tirer
Car, l'on aurait pu, contre la tyrannie, se retourner !
Mais
L'on pouvait aussi éliminer
Les rebelles, curare, ricine
Avec des bureaucrates chargés de cette officine
Des spécialistes sachant empoisonner
Et puis les fusilleurs
Furent, eux-mêmes, fusillés
Et puis
Les empoisonneurs
Furent, eux-mêmes, empoisonnés
Tout un monde stalinien
Où la vie ne valait rien
1950
2,5 millions de personnes, politiques ou droits communs
Quand n'était permis aucune critique
1956
Le goulag devint le Gouitk
Moins présentable que le futur Spoutnik
Donc, direction principale des colonies pénitentiaires
1960
2,3 millions de personnes, des camps, sont libérées
800.000 seront réhabilitées
Du fascisme brun
Dizaines de millions de victimes
Du fascisme rouge
Dizaines de millions de victimes
Du capitalisme, fascisme libéral
Des milliards de victimes
Et tout ne fait que se perpétuer
Mondialisme au tout éparpillé
Il y a toujours
C'est comme dire bonjour
D'un fascisme l'autre, des emprunts
Cela a bien déteint
De l'organisation similaire
Du chef ou du leader
Police, armée, gendarmerie, au tout réactionnaire
Services secrets, services spéciaux, tout un savoir faire
C'est maintenant le capital
Du coup d'Etat démocratique
Du coup d'Etat économique
Encore l'économie politique
Les déguisements du fascisme libéral
Du fourre-tout habilement hypocrite
Et la corde pour se pendre, prête, bouffée aux mites
Sempiternelle soumission au faux, comme seul rite !

Patrice Faubert ( 2019 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "








 
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 07.04.2019.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Política & Sociedade" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

MAI 68 MAI 2018 - Patrice Faubert (Política & Sociedade)
Rainy Day - Inge Hornisch (Emoções)