Patrice Faubert

De l'épiendocrinologique psychosocial

Arguments corrélatifs
Ou bien non corrélatifs
Testostérone et agressivité
Pour désoler encore toute autorité
Culture, apprentissage, en première causalité
Patriarcat
Chimpanzés, mâles dominants
Matriarcat
Bonobos, femelles dominantes
Aucun vrai lien
Le raisonnement seul vrai copain
Entre l'agressivité
Et la testostérone et son degré
Certes, dans le sang
Certes, dans l'urine
Certes, dans la salive
Rien, je n'esquive
Allez, les fachos, circulez
Mais plus encore
Par la culture
Par l'organisation politique et sociale
Par la niche environnementale
Donc, par l'apprentissage
1889, l'hormone mâle mise en évidence
4 à 8 milligrammes de testostérone
Une fabrique quotidienne sans devenir un faune
Moyenne de l'homme en bonne santé !
Qui pourrait rimer
Avec statut social, générosité
Solidarité intéressée
Quant l'environnement peut s'y prêter
Tout cela en interaction avec le cortisol
Tout pouvant, ainsi, nous leurrer, pas de bol
Mais absolument et complètement
Comme toujours, évidemment, l'environnement
Tant pour les gènes
Tant pour les hormones
Le régulateur principal, étant
Toute une complexe épigénétique
Toute une complexe épiendocrinologique
Et dans le corps de tout être humain
Un millier d'hormones, des messages chimiques
Mettant tout en relation, du vrai sage
Et à partir de quarante ans
Le taux de testostérone diminuant
Une sorte de pendant
Mais pas vraiment, nonobstant
De la ménopause
500 millions de femmes, dans le monde, concernant
Sept ans en durée moyenne, parfois, de mauvais moments
Mais cela est encore très socioculturel
Moins ou plus du tout d'oestrogènes, mais encore des femelles
Perte de fertilité
Tant mieux, inutile, davantage, de procréer
Avec la femme, l'orque, le dauphin pilote, la ménopause aussi
Faisant partager leurs expériences de la vie, ainsi
Comme pression de sélection, de la nature, de la vie !
Chez les hommes, culturellement aliénés
Se soumettant à d'insipides et ineptes clichés
La surcharge pondérale
Inhérente à tout un fascisme libéral
Se transforme en de l'hormone femelle
Testostérone mutant en oestrogènes, à la pelle
C'est cher payé de trop bouffer
La planète de ne pas la respecter
Plus du tout ou peu de l'activité physique
Ou alors, l'inverse, mais alors, du dopage chimique
Hormones ou pas
Gènes ou pas
L'on ne naît pas quelque chose
Ou alors, un potentiel de quelque chose
L'on devient quelque chose
L'on pourrait devenir quelque chose
Selon un déterminisme précédent
Selon un conditionnement précédent
De par sa naissance
De par le temps historique de sa naissance
De par sa classe sociale
De par sa fratrie
De par son pays
De par sa culture
De par ceci, de part cela
L'environnement, roi de ceci
L'apprentissage, roi de cela
Rien ne justifie aucune inégalité sociale
Rien ne justifie aucune classe sociale
Rien ne justifie aucune dominance
Rien ne justifie, aucun racisme, aucune intolérance
Il faudra bien se débarrasser de toute dominance
Il faudra bien se débarrasser de toute gouvernance
Il faut se départir de ce qui permet toute cette répugnance
Un seul nom, l'ignorance !
 
Patrice Faubert ( 2019 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 12.03.2019.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Política & Sociedade" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Paraphysique de biocénose - Patrice Faubert (Política & Sociedade)
A new day - Adalbert Nagele (Cotidiano)