Patrice Faubert

Propagande de virus, virus de propagande

Toute étiquette
Est compromettante
Car elle nous fige
Car elle nous enferme
Car elle nous stérilise
Car elle nous ridiculise
Car elle stigmatise
Et puis
Toutes les idéologies
Se sont compromises
Se sont salies
Et puis
Toutes les religions
Se sont compromises
Se sont salies
Tout ainsi
Serait une saleté
Tout ainsi
Serait une compromission
Toute étiquette
Est comme une prison
Dont l'on ne peut s'évader
Toute étiquette
Empêche de réfléchir
Et ce, au réductionnisme de toute étiquette
En voici tout un lot
Bobo, gaucho, facho, intello, anarcho, bolcho, coco, capitalo !
Profession ?
Bobo
Profession?
Gaucho
Profession ?
Facho
Profession ?
Intello ?
Profession ?
Anarcho
Profession ?
Bolcho
Profession ?
Coco
Profession ?
Capitalo
Et tant d'autres lots
Hélas, il y a des religions
Hélas, il y a des idéologies
Qui fomentent
Toutes les appellations
Toutes les définitions
Toutes les interprétations
Toutes les extrapolations
Alors qu'en temps d'anarchie
Il n'y aurait plus aucun motif de litige
Plus aucune religion
Plus aucune idéologie
S'épanouir comme seule pige
Pas même, l'anarchisme, ou en période de transition
Jamais, ne pouvant s'arrêter, et plus aucune marche à reculons
Car
Tout le monde penserait les mêmes choses
Sans pour autant faire les mêmes choses
Aucun être humain ne pourrait être défini
Tout être humain étant indéfinissable
Il n'y aurait donc plus aucune étiquette
Avec la  recherche de l'équilibre biopsychosociologique comme seule quête !
Car
L'apprentissage ou codage nerveux
Parfois grandiose, parfois morveux
C'est comme une grippe espagnole
Et là, cela n'est pas du Guignol
Premier cas, mars 1918, Kansas
Pas facile de passer à l'as
50 à 100 millions de personnes mortes
Du virus ou de la propagande, cela transporte
Comme à Paris
Et ailleurs, surtout les pauvres et les démunis
Et des fosses communes, pas vu, pas pris
Avec le savoir-faire
De l'intouchable secret militaire
D'ailleurs, à propos de virus
Un centimètre carré de notre peau
Non, cela n'est pas un faux
Contient un million de bactéries
De virus, acariens, contre les germes pathogènes
Pas besoin de prendre un hallucinogène
Hélas, pas de virus de l'anarchie
Comme le soutenait, Larousse, retour à l'oubli
Et au fond
Tout est caricatural
Tout est réducteur
Trou noir de la compréhension !
 
Patrice Faubert ( 2018 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
 
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 10.09.2018.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Política & Sociedade" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Anaphrodisie du nocebo et de l´artefact - Patrice Faubert (Experimental)
Apocalypse now - Heino Suess (Lamento)