Patrice Faubert

Bourgeoisies nationales, syndicales, patronales

" Dans le pouvoir des conseils , qui doit supplanter internationalement tout autre pouvoir , le mouvement prolétarien est son propre produit , et ce produit est le producteur même . Il est à lui - même son propre but .


Là seulement la négation spectaculaire de la vie est niée à son tour . "

 
G . E . Debord ( 1931 - 1994 )  La société du spectacle , 1967

 
Nous avons tous et toutes tendance à grossir les chiffres du nombre des manifestants et manifestantes , lors des traditionnels défilés de rue , ou à les diminuer , selon nos intérêts politiques . Je dis intérêt , car il est plus idoine que le mot conviction , qui tend lui à ne plus être ...
 
Ainsi , il y a souvent des modes de calcul assez similaires entre les calculs des syndicats et les calculs de la police , mais la police compte environ un et demi manifestant au mètre carré et les organisateurs deux manifestants au mètre carré .
 
Et derrière les chiffres , il y a un enjeu politique , nous dit le secrétaire général du syndicat Unité police SGP - FO ... si même la police le dit !
 
Et oui , il y a aussi des syndicats dans la police et des syndicats chez les gardiens de nos prisons .
 
Il y a bien la CGT / E en Espagne qui se revendique de l ' anarchosyndicalisme et qui a des gardiens de prison dans son syndicat ...
 
La CGT / E étant une scission de la CNT / E jugée par trop " rigoriste " par la CGT / E ...
en fait , l ' on retrouve ici la vieille querelle entre les anarcho - possibilistes Espagnols et les anarchosyndicalistes Espagnols , une polémique déjà présente en 1936 parmi les tendances de la CNT / E de cette période de l ' Histoire ...
 
Maintenant , un patron pas bête , ferait tout pour avoir un syndicat dans son entreprise , pour éviter tout mouvement réellement contestataire qui pourrait lui échapper ...
 
Et il est bien sûr qu 'avec une CGT ou autre dans son entreprise , c ' est la Pax Romana assurée !
Mais il ne s ' agit plus ici de régions contrôlées par l ' empire romain , mais d ' entreprises sous l ' éteignoir syndical .
 
 
" Que voulez - vous la porte était gardée
Que voulez - vous nous étions enfermés
Que voulez - vous la rue était barrée
Que voulez - vous la ville était matée . "
 
 
Paul Eluard ( 1895 - 1952 )
 
 
Et je me souviens d ' un titre du quotidien " Le parisien libéré " ( peut - être racheté bientôt par un grand capitaine de la société spectaculaire marchande techno - industrielle ) , " Mais que fait la CGT ? " et oui quand la CGT ou autre syndicat n ' arrive pas ou plus à freiner un mouvement de grogne social , les bourgeoisies ont peur ...
 
Comme en 1936 , en France , lorsque les staliniens et autres bureaucrates syndicaux , n ' arrivaient plus à stopper les grèves , et que le patronat français leur demandait de s ' en expliquer .
 
Et c ' est valable pour tous les pays où les syndicats ont pour seule vraie fonction , d ' empêcher une révolution ... le bureaucrate syndical est le meilleur allié des bourgeoisies .
 
Comme aussi les chiffres qui varient du simple au triple , en rapport aux massacres de Sétif , Guelma et Kherrata , de quelques milliers de morts / mortes , à des dizaines de milliers de tués / tuées , selon les historiens / historiennes ( et de leur inconscient politique ... ) .
 
Et donc , que ces chiffres émanent du gouvernement français ou algérien ...
Donc le 8 mai 1945 , n ' a pas tout à fait la même signification , pour les algériens et algériennes , que pour les français et françaises .
 
Le gouvernement français en formation en 1945 ( gaulliens et staliniens principalement ) , ne voulait pas de ces manifestations algériennes nationalistes , surtout dans le département de Constantine en Algérie française . La répression en fut d ' autant plus impitoyable que la France voulait coûte que coûte conserver ses colonies , dont l ' Afrique du Nord ...
 
Aujourd ' hui, les bourgeoisies algériennes commémorent elles aussi leurs martyrs / martyres , leurs morts / mortes , leurs blessés / blessées , de cette mémorable journée du 8 Mai 1945 , dans le département de Constantine en Algérie ...
 
Toutes les bourgeoisies sont constitutives de divers massacres , en tant que victimes ou en tant que bourreaux .
 
 
" Je me souviens de Montreuil ( 93 ) , quand j ' habitais près de la Mairie de Montreuil , pour les staliniens , les anarchistes , c ' étaient des mecs de droite ou des petits bourgeois , ou encore pire ...
 
 
Gérard Despeghel ( né en 1953 ) , dit gégé de Tonnerre ( 89 ) , un vrai homme du peuple , lui .
 
 
Et c ' est ainsi que chaque bourgeoisie dans le monde a  ses propres " fêtes " nationales , son 8 Mai 1945 , sa propre libération , ou son Sétif , de sa propre répression ...
 
En fait il n ' y a aucune différence entre un animal humain ou animal non - humain , bien conditionné , bien engrammé , et une machine bien conditionnée , sauf , et la séparation est de taille , la machine bien conditionnée n ' a pas elle , de cerveau affectif ...

Elle n ' a pas d ' affectivité .
 
Mais de toutes façons , même cette affectivité humaine et non humaine , est conditionnée , de sorte qu ' elle est orientée elle aussi .
 
Et un changement d ' opinion , quelle que soit cette opinion , est chez l ' animal humain , un changement qui procède de l ' affectivité.
 
Et encore , du moins en politique , ces changements authentiques sont - ils rares ...
 
Un exemple classique est celui - ci , lorsque feu Louise Michel ( 1830 - 1905 ) , fut victime d ' une tentative d ' assassinat le 22 Janvier 1888 par feu le " chouan " Pierre Lucas , et que Louise Michel renonça à le poursuivre en justice , ce Pierre Lucas , ébaubi de tant de sollicitude , finit par " adhérer " aux idées anarchistes ...
 
Mais il s ' agit là , avant tout , d ' un phénomène de l ' affectivité transférentielle ...
Sur un autre plan , qu ' est la pratique de la langue française , il faut bien convenir , que c ' est au Québec , une province francophone du Canada , qu ' elle est la mieux respectée et donc pratiquée .
 
Ainsi au Québec , l ' on dit courriel et non email , et l ' on dit aussi un pourriel / polluriel plutôt qu ' un spam , ou aussi clavarder pour chatter ... ce sont des petits détails , croyons - nous , qui en disent nonobstant très long ...
 
 
" Prolétaires et mendiants : deux catégories qui s ' opposent à n ' importe quel changement , à n ' importe quel désordre rénovateur . Placés aux deux extrémités de l ' échelle sociale , ils craignent toute modification en bien ou en mal : ils sont pareillement établis , les uns dans l ' opulence , les autres dans le dénuement . "
 
 
E. M . Cioran ( 1911 - 1995 ) " Précis de décomposition "
 
 
Mais il fallut aussi à cette province du Canada , beaucoup de combats linguistiques , pour imposer vaille que vaille , cette langue française , qu ' elle chérissait tant .
 
Nous le savons bien , dans la société spectaculaire marchande techno - industrielle , rien , absolument rien , n ' est jamais gratuit . Aucun acte ni aucune parole .
 
L ' affectivité est aussi une monnaie d ' échange et surtout de chantage .
 
La gratuité est donc , dans une pareille société de guerre permanente , ressentie comme anormale , et même " criminelle " ...
 
Un crime contre l ' argent , en somme . Ainsi , même quand des associations caritatives distribuent gratuitement des fleurs ( des roses ) , dans la rue , personne ou presque n ' ose prendre l ' une de ses fleurs , de peur que ne soit réclamée une somme d ' argent , une fois la fleur dans la main ...
 
Et il est exact que souvent , sous prétexte d ' un renseignement ou d ' un soi - disant don , que l ' on vous demande ou que l ' on est censé vous faire , l ' on en profite effectivement pour vous soutirer un peu de monnaie , de vous faire abonner à quelque revue , ou carrément de vous demander de faire un don à une " noble " cause ...
 
Et tout ceci a rendu beaucoup de gens méfiants sur les diverses sollicitations de la rue ...
A tel point , que l ' on ne peut même plus demander son chemin ou l ' heure qu ' il est à quelqu ' un / quelqu ' une , sans que la personne concernée n ' accélère le pas , ou fasse mine de ne point vous entendre ...
 
Mais pas de panique , ce phénomène est surtout vérifiable , dans les mégapoles et les grandes villes ... comme à Paris , par exemple .
 
Nous avons la théorie de la clef , mais pas la clé de la théorie .
 
 
" Pour les organisations gauchistes ou libertaires , et surtout les autres , les autocollants , c ' est bien , à condition que cela reste du folklore , mais si on veut appliquer leur contenu , rien ne va plus , c ' est pareil pour les slogans , faut que cela reste du folklore incantatoire , de la routine et du folklore . "
 
 
Discussion entre anarchistes non encartés / encartées dans une manifestation .
 
 
Car il y faut une clé , et encore une fois , nous n ' avons que la théorie de la clef .
La clef elle - même , ne se trouve dans aucune des 64 bourgeoisies , et peut - être même pas chez nos plus brillants théoriciens de la théorie .
 
Nous baignons depuis trop longtemps , dans les 64 mensonges des 64 bourgeoisies .
 
Ceux et celles qui sont fidèles de mes anarticles ( pas prétentieux le petit ) , savent ce que j ' entends / ce que nous entendons par les 64 bourgeoisies , ( 4 x 16 = 64 ) ou ( 4 x 4 x 4 = 64 ) , etc...
 
Je ferais un article très explicite et très exhaustif sur ces 64 bourgeoisies dans un proche avenir .
 
Cela dit , il y a de temps à autre , quelques anarticles qui paraissent sur les " Indymedia " et qui sont  bons , ( comme l ' anarticle " Routine " du 1. 10 . 2010 par Archi sur Indymedia Nantes , etc... et qui sont l ' oeuvre d ' anarticlistes aiguisés et facétieux , tout à fait anonymes , par ailleurs ...
 
L ' anonymat en toutes choses , cela éviterait peut - être , qu ' il y ait des gens qui se croient des " grosses têtes " , terme d ' autant plus risible , que nous sommes tous et toutes , des petites têtes ! des petites têtes , avec pas grand - chose dedans .
 
Nous regardons les ruines de la société spectaculaire marchande techno - industrielle , et nous nommons ces ruines , c ' est en quelque sorte de l ' archéologie vécue au jour le jour ...

Y aura t - il un jour , où des gens pourraient s ' exclamer " Les pauvres et ils / elles appelaient cela de la vie ... " ?
 
Mais comment la non vie , la vie humaine fossilisée , cette vie marchande pourrait - elle engendrer de la vie ?
 
Dans toutes les écoles de police , l ' on étudie la gestion d ' une manifestation .
 
Les étudiants / étudiantes en répression sont tour à tour , policiers / policières et manifestants / manifestantes . L ' on y expérimente toutes sortes d ' insultes et des stratégies du maintien de l ' ordre des bourgeoisies .
 
 
" Parmi les grands exportateurs richement dotés par les banques figuraient tous les constructeurs automobiles dont les archives françaises et allemandes attestent la précocité de l ' engagement allemand rencontrée plus haut . Le vol . 774 de la série AJ 40 est inépuisable sur les commandes de moteurs et véhicules , Renault , Berlier , Peugeot , Latil , Citroën , Delahaye , Ford , Saurer , SOMUA , etc .  France entière . "
 
 
Annie Lacroix - Riz ( née en 1947 ) " Industriels et banquiers sous l ' occupation , la collaboration économique avec le Reich et Vichy . "
 
 
Les trois grandes lignes directrices , après le refus ou l ' acceptation du terrain de la démonstration syndicale ou autre , par la préfecture de police , sont une étroite collaboration avec les grandes centrales / muselières syndicales , les grandes centrales syndicales bourgeoises , donc , ne laisser sur le trajet de la manifestation que des cibles sans aucun danger réel , et pouvoir par positionnement photographique , ficher le plus possible les nouvelles têtes .
 
Et puis les forces policières pourront toujours laisser sur le parcours de la manifestation , ce qu ' elles veulent , en fonction du résultat que souhaite obtenir la hiérarchie policière . Tout y est prévu à l ' avance , et de multiples scénarios envisagés ...
 
Un bourgeois malin , pourrait laisser sa vieille Porsche sur le parcours de la manifestation , en espérant qu ' on la brûle , pour ainsi se faire rembourser par les assurances ...
 
Quelquefois , il arrive que l ' Etat soit l ' assureur des assurances ( quand les bourgeoisies sont divisées sur un objectif ) , et que cela arrange l ' Etat . Donc les " casseurs " ne cassent jamais rien du tout , en fait , les bourgeoisies s ' y retrouvent toujours rubis sur l ' ongle ...
 
C ' est de la mise en scène savamment étudiée , il  y  a  juste de temps en temps , quelques petits dérapages , et plus rarement quelques bavures ...
 
Cela dit les remparts policiers des bourgeoisies sont plus craints par la peur qu ' ils inspirent , que par leur invincibilité réelle ... les véritables casseurs sont dans les gouvernements et les syndicats bourgeois , jamais dans la rue .
 
 
Patrice Faubert ( 2010 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 24.10.2017.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Política & Sociedade" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

La chaise - Patrice Faubert (Solidão)
A special moment - Helga Edelsfeld (Filosófico)