Patrice Faubert

Réactionnaire et réactionnel

Le réactionnaire
D'extrême gauche du capital
De la gauche du capital
De la droite du capital
De l'extrême droite du capital
Pense que, puisque des gens
Crèvent de faim, et que tout va mal
L'on ne doit rien écrire
L'on ne doit rien dire
L'on ne doit pas s'amuser
Il faut militer, militer, militer
Il faut limiter, limiter, limiter
Il faut en chier, il faut suer
Le réactionnaire
D'extrême gauche du capital
De la gauche du capital
De la droite du capital
De l'extrême droite du capital
Est dans l'idéologie de l'usine
Qui est l'usine de l'idéologie
C'est un religieux, c'est un juge
C'est un moraliste, c'est un policier
Il croit à l'avant-garde
Car, il croit à l'arrière-garde
Ces gens-là extermineraient, c'est leur miel
Tous ceux et toutes celles
Qui ne leur ressemblent pas
N'est-ce pas ?
Le réactionnel
Lui, ne se mire
Dans aucune fraction du capital
A personne, il ne veut de mal
Simplement, il écrit, lit, dit, son bon plaisir
Il n'est ni juge, ni avocat, ni policier
Ni jaloux, ni huissier
Il ne se réclame que de lui-même
Il ne fait d'office qu'en lui-même
Et tant pis, si personne ne l'aime

Patrice Faubert ( 2011 ) puète, pouète, peuète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 14.12.2014.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Pensamentos" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

Paraphysique du chômage - Patrice Faubert (Política & Sociedade)
Poppies - Inge Offermann (Pensamentos)
Flying home - Inge Offermann (Geral)