Patrice Faubert

6, 12, 18 litres, la chasse d'eau

Exposition à Nantes
L'art dit contemporain comme une rente
Tout un prétendu art
Hypnose du lard
Le faux formant le goût
Et ce en tout
Et chaque nouvelle génération
Des nouveaux faux, de nouvelles contrefaçons
Le contemporain
De l'ancien mal repeint
Au tout crétin
Arnaque et foutage de gueule
Personne ne s'y sent seul
Et tout le monde
Se regardant
D'un air si condescendant
Pauvrophobie
Grossophobie
Maigrophobie
Richophobie
Toute une panoplie
Et nous ne prêchons qu'à des convaincus
Et nous ne prêchons qu'à des convaincues
Cons vaincus, connes vaincues
De personnes, donc, déjà convaincues
Et tout ce qui ne rentre pas dans son signifiant
N'est pas entendu
Ne sera pas perçu
Et ainsi, gens contre gens
Pour que rien ne change vraiment
Chaque groupe humain, dans son signifiant, se confortant !
Tout moment
Tout instant
Comme un usufruit de programme
Comme un produit d'engramme
Partout, en tout
Nous entendons
TAM-TAM
Comme celui des motards
En France, cinq cents se tuent chaque année
22 fois plus de risques, de la probabilité
D'être tué en moto qu'en voiture
Et ce à kilométrage égal
La moto produisant onze fois plus, faux régal
De monoxyde de carbone que la voiture
Huit pour cent des accidents de la route
Et pour obtenir votre sympathie, une déroute
Sont inhérents à une défaillance technique
Plus qu'un métier
Vivre devient un sacerdoce
Avec l'horreur permanente, convoler en justes noces
Peu de chair, surtout de l'os
Parcours du combattant, simplement pour exister
Car pour tout, il faut se bagarrer, il faut banquer
Quand tout participe de la banque
Chaque personne prise comme branque
Chaque individu
Vache à lait du capital
De tout billet imprimé, malhonnêteté fatale
Et pour un billet de banque français
Abîmé ou neuf, mais, de toute vie, comme une défaite
Un billet français, c'est cent trente corps de métier !
Et qui dit argent
Dit, flic, voyou, politicien, mafieux, truand
Avec son plus grand faussaire
Feu ( 1912 - 2003 ) Ceslaw Bojarski
Qui travaillait tout seul, expert du faux, inégalé
Ingénieur, technicien, qui fut bien mal employé
Et pour le localiser et pour le loger
Longtemps, ce fut une parfaite impossibilité
Mais voyageant partout
Surtout train, comme un fou
Pour discrètement, les billets, les écouler
Sans se faire trop repérer
Par son mal de dos, il fut trahi
Et fut obligé, ainsi
De prendre deux complices, idiots, deux simples d'esprit
Alors, vite, cela finit
Et par dénonciation, il fut pris
Le corps de l'économie
N'est pas l'économie du corps
Sauf celle de l'esprit
La plupart des gens
Se parlent mal
Se regardent mal
Se comportent mal
C'est là, la loi croissante du capital
Rien ne peut-être décroissant sous le capital
Et pas de véritable changement
Ou alors, vers l'anarchie et hors du capital
Il y a tant de frontières
Qui sont surtout dans nos têtes
Avec toute une répugnance identitaire
Mais, ouf, aucune dans l'univers, dans le plurivers
C'est si bête
De toute humanité comme une défaite
Un peu comme pour l''Afghanistan
Où furent formés les fanatiques religieux talibans
USA et des alliés, contre URSS, la guerre d'Afghanistan
2430 kilomètres de frontière avec le sinistre Pakistan
De l'ouest
Jusqu'à l'Est
La plus longue des six frontières de l'Afghanistan
Il faudrait tirer la chasse d'eau
De toutes les bêtises, prendre les ciseaux
Et la chasse d'eau, c'est si peu écolo
6, 12, 18 litres d'eau
Ce à chaque chasse d'eau
Selon les équipements, terrifiante chasse d'eau !
 
Patrice Faubert ( 2021 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur ( http://www.hiway-glk.fr/ )
 

All rights belong to its author. It was published on e-Stories.org by demand of Patrice Faubert.
Published on e-Stories.org on 15.09.2021.

 

Comments of our readers (0)


Your opinion:

Our authors and e-Stories.org would like to hear your opinion! But you should comment the Poem/Story and not insult our authors personally!

Please choose

Previous title Previous title

Does this Poem/Story violate the law or the e-Stories.org submission rules?
Please let us know!

Author: Changes could be made in our members-area!

More from category"Política & Sociedade" (Poems)

Other works from Patrice Faubert

Did you like it?
Please have a look at:

La mouche - Patrice Faubert (Emoções)
SING NO SONG WITHOUT JOY (mit Uebersetzung) - Gabi Sicklinger (Cotidiano)